11 décembre 2011

J'aime pas les magazines féminins.

Bon, j'ai quand même envie de te dire d'abord que si j'aime pas les magazines féminins, je n'ai strictement rien contre les nanas qui les lisent et les kiffent. Genre, je sais parfaitement que n'importe quelle fille formidable à besoin à un moment ou à un autre de faire une grosse pause avec son esprit critique et de glousser bêtement. Y'en à, c'est avec Biba, moi c'est avec Fast and Furious. Je voulais juste préciser ça.

Donc, j'aime pas les magazines féminins. Déjà c'est tellement niais-pourri-sans-interêt que j'arrive pas à m'y interesser plus de 5 minutes, et résultat le dernier Glamour finit en dessous de plat pour ma casserole de carbonara. C'est con, si j'avais poussé 3 pages plus loin, il m'aurait dit Glamour que les carbonara, il fallait pas, rapport à mon IMC qui n'entre pas dans la catégorie "bébé thaïlandais sous alimenté".
Il m'aurait expliqué que manger mes pâtes dans la casserole, c'est pas bien, c'est pas tendance, et qu'aujourd'hui ce qui marche c'est le bol. Par ce qu'en bons enfultes (un enfant, un adulte, tu mixe et PAF ça fait des enfultes, c'est nouveau, cherche pas) que nous sommes censés être aujourd'hui (c'est trendy), on donne dans le regressif et le cocooning. Oui, si toi t'aime les assiettes, t'es dépassée et donc t'es plus du tout hype et à peine digne d'être fréquentée.
Selon les magazines féminins, on n'est rien d'autre qu'une galerie de stéréotypes. On peut pas être la mère et la princesse et la sportive et la pute, non, Cosmo te le dit, tu peux pas. Alors t'es gentille et tu arrête de te disperser, faut que tu choisisse entre les paillettes et les baskets.
Mais quand les baskets à paillettes seront la nouvelle tendance, même si tu deteste ça, t'auras du mal à y couper vu comme Biba va te les bombarder.
Passe encore que ouais, bon, la fashion, c'est hype, c'est tendance, c'est trendy et t'as envie de la suivre et de t'y interesser. Ca peut même être une vraie passion, OK.



j'ai eu envie de t'arracher la rétine aussi.


Mais le magazine féminin veut te faire croire que TOUT dans ta vie doit changer quand une tendance est decretée. Oui, tout, tu entends bien. Il faudra rentrer dans du 36 quand la mode sera au mannequins anorexiques, et tant pis si toi tes gros cuissots t'as beau les affamer ils n'auront jamais la peau sur les os. Il va ensuite te raconter que d'un coup, on doit être pulpeuse, façon grande jument saine avec des dents blanches et des jambes de nageuse est-allemande. Et toi, avec ton métabolisme über-en forme et ton 34 malgré un régime-pizza, jamais tu pourras.
Pareil pour le cul. Oui meuf, le magazine féminin il invente le trend jusque dans ton pieu. Il à décreté qu'il fallait faire des strip teases, même si tu danse comme un piquet. Mettre des nippies, même si tes tétons crient grâce chaque fois que t'approche la colle à faux cils. Te faire sodomiser, même si l'idée d'ouvrir ton anus te donne envie de hurler.
Et puis tant qu'on est dans la fesse, le magazine féminin il est tellement heterocentré que ça me donne envie de gueuler. Tu sors avec ton Jules, tu apprends comment tripoter un pénis, on t'y parle de penetration à tour de bras, mais jamais on n'évoque la possibilité que toi, ton truc, ce soit plutôt une chatte et deux gros seins ou caler ta tête. Jamais. Quand t'es lesbienne ou transgenre ou je ne sais quoi, les pages sexe de Cosmo tu les lis pas.

Le magazine féminin, il est pas léger ou rafraîchissant. Il est castrateur au possible et il pue le stereotype. Il te raconte qu'il faut être toi, mais que tu serais vachement mieux si t'étais plutôt comme ça. Il t'explique que le bon goût change à chaque saison et que tu peux t'extirper d'un moule seulement pour mieux rentrer dans un autre. Il à tellement rien à dire qu'il t'invente des complexes et des obligations, pour pouvoir remplir les pages blanches entre les publicités.


Tu vas me dire qu'on ne me force pas à suivre tout ça. C'est vrai, encore heureux qu'on n'ai pas remplacé des tyrans à moustache par des dictats sur papier glacé, mais dans ce cas explique moi quel interêt j'aurais à le lire? Quel besoin j'ai de savoir si je suis dans la tendance ou pas si finalement je fais ce que je veux de mes cheveux, de mon corps et de mon cul?

Aucun.

D'ou mon propos: j'aime pas les magazines féminins.

29 commentaires:

  1. Ça tombe bien, c'est réciproque!

    J'ai remarqué que la presse féminine ne nous aimait pas beaucoup.

    Il règne en effet sur les blogs, une légèreté, une créativité et surtout une liberté que les magazines, dépendants des annonceurs, n'auront jamais.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Métauxlourds! Je plussoie ton article et suis soulagée de ne pas être la seule à avoir la presse féminine en horreur. Déjà au collège, ça me faisait halluciner que les nanas d'"Elle", pseudo chiennes de garde, te prodiguent tous leurs trucs supposément infaillibles pour attraper et garder un homme, ce qui était apparemment le but de toute existence féminine... Pourtant j'avais l'esprit critique bien moins affuté qu'aujourd'hui! Bref, je ne te raconte même pas ma tronche quand une collègue me propose son "Closer". Mais comme tu le dis si justement, on a bien le droit de choisir comment détendre ses neurones!

    RépondreSupprimer
  3. Bien d'accord, tiens ! Ce type de torchon concentre en quelques dizaines de pages les centres d'intérêt pseudo-féminins : grelucheries/enfants/psycho/cuisine/horoscope. De la merde quoi. Et puis quand ils tentent de faire des dossiers un peu élaborés, genre psycho ou autres, faut toujours que ce soit avorté, pas fini, simpliste, enfin de la psycho de comptoir quoi.

    Le seul magazine que je lis, c'est Vogue. Enfin, que je lis... C'est beaucoup dire, puisqu'il n'y a pratiquement pas de texte. Mais justement, c'est tout l'intérêt : je préfère ne rien lire plutôt que de lire de la crotte. Et puis les photos sont chouettes.

    Par contre, pour ce qui est de manger dans des bols, je ne savais même pas que j'étais à la page. (Ben oui, quand tu as une vaisselle d'une semaine et plus la moindre assiette, faut bien trouver une alternative...)

    RépondreSupprimer
  4. Deux choses m'énervent :
    - Les magasines féminins
    - Les lectrices qui réagissent au quart de tour lorsqu'un article est jugé choquant (Elle qui considère que l'on est grosse, passée la taille 38, par exemple) mais qui continuent inlassablement d'acheter ces torchons.
    J'ai beaucoup aimé ton article, en tout cas.

    RépondreSupprimer
  5. Faut avouer qu'en tant que blogueuses, on est plutôt avantagée, comme tu dis nous ne sommes pas dépendantes des annonceurs, ni d'un redacteur en chef, ni même d'un public. Alors forcément on peut raconter tout et n'importe quoi sans se poser d'autres questions que "est ce que ça me plait, à moi?"

    Haha oui, l'Homme est au centre de tout les magazines feminins, c'est assez incroyable...

    Et concernant les bols, bon, j'en sais rien hein, ça doit faire 3/4 mois que j'ai pas ouvert un magazine, c'était juste un exemple un peu bancal pour signifier qu'on foutait du tendance dans tout et n'importe quoi ^^

    Genre un jour, je suis tombée sur un article qui parlait "des plantes design et tendances". Ca m'a fait bondir en tant que lectrice ET en tant que designer...Ptain on parle de PLANTES là!

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien certains magazines que je lis avec plaisir dans les salles d'attente ou dans mon bain, tout en étant assez lucide sur les choses et en rejoignant tout à fait ton avis. ça ne me ressemble pas du tout, je ne me range pas dans des cases, mais pour moins de 2 euros, ça m'apporte un peu d'évasion quand même !

    RépondreSupprimer
  7. Moi je dis : Vive Causette !

    RépondreSupprimer
  8. La seule chose pour laquelle j'achèterai ces magazines, ce sont les images. Un peu comme si par un certain côté régressif j'étais une gosse qui se disait "wouaaah le chapeau de la madame est joli <3 !"
    Plus sérieusement, il faut avouer que comme tu l'as dit la plupart des rubriques sont ultra stéréotypées et pas du tout fournies. Par là, je veux dire qu'on n'apprend rien. Je sais que ce n'est pas le but de ces magazines, mais bon. Et ne parlons même pas des rubriques beauté...

    RépondreSupprimer
  9. Ca tombe bien, j'en achète jamais :) Et quand j'ouvre ceux de ma mère c'est pour les images, parce que le truc dans les magasines féminins que tu trouves encore plus qu'ailleurs c'est les pubs à dinde. Et en bonne dinde j'adore ces pubs ultra retouchées mais tellement jolies.

    On dit que les blogs n'ont pas de règles à suivre m'enfin ça dépend desquels quand t'en vois certaines vanter les mérites d'un produit pourris qu'elles n'ont pas testé ça revient un peu au même :)

    shabondy.com

    RépondreSupprimer
  10. C'est parce que tu connais pas Causette!
    http://www.causette.fr/
    Bonne lecture...

    RépondreSupprimer
  11. En fait, j'aimerai ajouter quelque chose, mais tu as tout dis ^^' Ah si => la mode dans les magasines féminin c'est laid. (même si tu l'as en quelque sorte dis aussi)

    RépondreSupprimer
  12. J'ai adoré cet article qui m'a fait rigoler même si j'adooooooooooore les magazines de gonzeses

    RépondreSupprimer
  13. J'achète COSMO, BIBA, BE et GLAMOUR. Je lis ça comme je lis un magasine scientifique (sauf que je découpe les tutos de maquillage et les recettes). Sinon le reste, je le le lis (sauf les pages de mode), mais c'est surtout les pages de culture. Pour le reste,si je lis je m'en inspire jamais. Un témoignage reste un témoignage et on est tellement différents que c'est pas parce qu'une nana dit que la brouette indienne ou que vivre un an au Tibet c'est génial que que vais vouloir le faire.

    Mais des fois on y trouve des choses rassurantes (comme dans le dernier Femina sur les gens qui ont peur de conduire) En tout cas un magasine que je vous conseille à toutes c'est CAUSETTE.

    RépondreSupprimer
  14. Sur l'ensemble je suis fort d'accord avec toi. Mais, j'aime quand même bien les magazines féminins. J'aime bien tourner les péages et laisser mes yeux vagabonder. Je te l'accorde, je l'achète souvent pour les photos, les look, les critiques beauté. Depuis que je fais de la visualisation positive, le magazine a une 2eme utilités: je découpe, je colle.

    Enfin voilà, moi je lis juste vite faite, en général rien ne me marque.

    RépondreSupprimer
  15. Excellent cet article et tellement puant de vérité :)

    Mention spéciale à l'expression " Enfultes" : j'adore ^^

    RépondreSupprimer
  16. Je suis assez difficile en magazines féminins... je n'en ai d'ailleurs pas trouvé un qui me correspondent vraiment. Je n'aime pas quand il y a des tas de photos de mode...

    RépondreSupprimer
  17. moi pour faire une pause avec mon esprit critique, je fais pire! les magazines féminins m'ennuient vraiment trop... alors je plonge dans les méhandres des magazines people!! ouais je sais... mais que veux-tu?...

    RépondreSupprimer
  18. La blogueuse Ugly Beauty avait fait un article concernant le phénomène hétérocentré de Biba :
    http://uglybeauty.over-blog.com/article-biba-tu-retardes-86889512.html

    Personnellement, je dois avouer que je n'en achète pas beaucoup, souvent les mêmes sujets, les mêmes trucs qui ne m'apportent rien... mais parfois, il y a quand même des bonnes thématiques, un peu comme dans les blogs, il faut faire son tri :)

    RépondreSupprimer
  19. Ce sont des ramassis de contradictions.. J'en ai acheté quelques uns pour mes cours (pour du découpage, bienvenue aux Beaux-Arts...), j'ai feuilleté...
    Et bien ça ose te parler d'indépendance de la femme, de mecs, de mecs, de mecs, de mecs, de garder ton mec, de le chouchouter, mais de l'emmerder un peu quand même, mais surtout de rester indépendante, de rester naturelle, de faire des efforts pour plaire, de ne pas te mettre avec quelqu'un qui ne t'accepte pas telle que tu es, de prendre soin de toi avec des produits hors de prix, de faire gaffe à la crise, de faire tel régime pour mincir, avec 10 000 témoignages "d'ex-rondes" (entendre par là des filles carrément grosses, et attention rien de péjoratif là-dedans, c'est juste qu'atteint un certain point tu n'es plus ronde, tu es grosse) super bien dans leur peau maintenant qu'elles ont changé, tout en t'assenant 10 pages plus loin que toutes les femmes sont belles, et tout en engageant des journalistes qui vont critiquer un demi-bourrelet sur une star inconnue au bataillon encore un peu plus loin...
    A se demander si les journalistes communiquent entre eux avant le bouclage, histoire de se relire et de remarquer à quel point ça pue l'hypocrisie...
    Ils veulent tellement toucher toute le monde (mais pas les homos, ah nooon, y a des limites tout de même) qu'ils font juste de la merde.

    RépondreSupprimer
  20. J'applaudis des deux mains et mon chat pareil !
    Ca fait longtemps que je réfléchis à l'idée de faire un post sur la "presse" féminine, mais là tu as tout dit !

    Je ne lis absolument jamais les magazines féminins, que je respecte fondamentalement moins que le PQ. Parce que le PQ, c'est utile !

    Ces machins sont des purs supports publicitaires, dans lesquels quelques articles ineptes (et des photos moches où des gonzesses maigres et qui font la gueule portent des fringues immettables et chères) s'intercalent entre les réclames.

    Le tout pue le cliché paternaliste de la fille vide et chiante, mais bien emballée, qui essaie désespérément d'être "bonne" au pieu, parce que c'est là tout ce qu'on attend d'elle. 'Scuzez faut que j'aille vomir.

    Quand aux pages Beauté.... comment dire sans être méchante. On accuse parfois les blogueuses de ne pas être crédibles à cause de leurs relations avec les marques.
    Dans le cas des "journalistes" beauté, par contre, le fait est accepté sans problème, et tous les produits sont toujours merveilleux dans les magazines, surtout les plus chers !
    Les reviews construites et basés sur de réel tests longue durée sont inexistantes, puisqu'on se contente de recopier le dernier communiqué de presse. Vachement intéressant.

    Enfin bref, pour moi la presse féminine dans son ensemble est une bouse nauséabonde, et pour les conseils et avis beauté, je préfère mille fois les blogueuses, les VRAIES utilisatrices expertes.

    RépondreSupprimer
  21. Ah, j'en achète jamais pour les mêmes raisons que toi au final ! Fuck aux mannequins toutes maigres, aux page sexe u n peu trop ridicules, aux pages mode et beauté... Fn, moi, c'est pas j'aime pas. Je deteste ca ! En fait, je préfère largement jouer à Battlefield, faire du ski ou même du VTT free-ride, comme un mec ! =P

    RépondreSupprimer
  22. Voilà qui est bien dit, décidément, ton blog est vraiment un des plus utiles et intelligents de la blogo ;)
    Et sinon je plussoie à mort Teenage-Zombie sur l'aspect contradictoire de ces magazines : c'est écoeurant.
    Quant à l'hétérocentrisme, quoi de plus déplorable quand on se prétend à la pointe de la modernité ? Pffff.
    Non, vivent les blogs !!!

    RépondreSupprimer
  23. Moi non plus j'aime pas les magazines féminins, ça pue tellement le fric, l'hypocrisie et les bien-pensants que ça me fout la gerbe. En plus c'est tellement chiant que ça me tombe des mains à chaque fois que je me dis, "oh peut-être celui-là va être chouette". Et non JAMAIS.
    Ah oui et puis y a Paulette aussi qui se veut différent mais qui est au fond comme les autres magazines féminins : nul à chier.

    RépondreSupprimer
  24. J'aurais presque pu écrire ce billet, sauf que tu l'as fait mieux que moi.

    Je déteste aussi ce genre de "littérature" qui ne me parle pas et qui ne m'aime pas, de toute façon ( je suis trop ronde à leur goût et over méga has been, quoi. Il faut être ronde mais pas trop, s'tout!).

    RépondreSupprimer
  25. Grâce à toi je viens d'apprendre que je suis in puisque ça fait des années que je mange dans des bols (les assiettes, je sais pas pourquoi, je trouve que c'est déprimant et que j'en mets trop) (et j'aime pas trop gaspiller quand même).

    RépondreSupprimer
  26. Rien d'autre à ajouter, sinon que je t'adore !
    Moi j'en achète des fois pour mettre dans les chiottes, parce que ça me fait bien chier :D

    RépondreSupprimer
  27. Premier commentaire sur ton blog (Yaha ça se fête :D)
    Bon alors moi je tiens à dire qu'en tant qu'étudiante en Mode j'en vois des stéréotypes (bah ouai déjà on t'apprendra jamais à faire des fringues en 42 hein :D Le petit 38 c'est quand même plus proche du 34-36 mannequin!)...
    Pour ce qui est des magazines féminins c'est simple, si ils choisissent que TELLE chose est tendance (attention rappelons tout de même que de temps en temps la tendance des magazines est TRÈS différente de la tendance Mode des défilés), ça va faire vendre car les fashionistas vont sauter dessus. Tout n'est QUE question de marketing dans le monde Féminin (produits cosmétiques, livres de pouffs, vêtement de chez H&M, les nouveaux gadgets trop HYPE...). D'un côté pour les professionnels c'est TOUT BENEF' (je dois avouer que même moi, je m'en frotte les mains d'avance pour le monde du travail qui va suivre à mes études), mais c'est vrai que d'un autre côté c'est désastreux parce que OUI nous sommes entièrement manipulé et ce pas uniquement à cause des magazines, mais surtout à cause de la publicité :D
    CONSEIL LECTURE : 99 Francs, de Beigbeder... Oui oui ça fait merveilleusement bien ouvrir les yeux :D (après les fainéantes de la lecture peuvent regarder le film hein, mais c'est vrai que c'est moins flagrant ^.^)

    Voilà je ferme ma parenthèse : le marketing c'est dla balle mais ça va nous tuer !

    Bonne soirée et merci pour ces supers articles qui ont le mérite de beaucoup me faire rire ^.^

    Mylène Fr

    RépondreSupprimer
  28. Je lis tout blog depuis quelques heures (oups) alors que j'ai un concours supradur dans une semaine, donc c'est un peu une manière maladroite de dire qu'il est vraiment sympa. Les blogs de mode me fascinent. Je me maquille une fois par semaine, mais c'est plus une inspiration plus générale, une distraction esthétique et humaine (oulala) que je viens y chercher. Je ne suis que d'accord avec cette critique des magazines féminins. Je n'arrive même plus à me distraire en les lisant, tellement cela me révolte, me déprime sur la nature humaine (rien que cela). Je suis en prépa littéraire, donc des études bien lourdes, de la spéculation au quotidien, et j'ai besoin de distraction. Alors moi, mon magazine féminin qui ne me fait pas renier toute la rationalité qui est en moi, ce sont les blogs mode/beauté/ce que tu veux avec des filles créatives, inspirantes et avec de belles images (c'est fou ce que tu fais avec tes ongles quand même !). Esthétique, distrayant et enthousiasmant. (On dirait un slogan publicitaire, mais passons).
    Enfin voilà,je voulais juste te souhaiter bonne continuation.
    (Et sur ce, je retourne faire de la philo. Oh non, encore une page).

    RépondreSupprimer
  29. I have just installed iStripper, so I can watch the sexiest virtual strippers on my desktop.

    RépondreSupprimer