23 septembre 2011

La vie en technicolor



J'imagine que tu l'as remarqué en lisant ce blog, mais si tu viens d'arriver autant le dire tout de suite : j'ai les cheveux verts ( grâce à Manic Panic). Et maintenant, ils sont bleus (en tout cas, ils essayent). Et dans 3 mois, il seront peut-être rose, ou turquoise, ou violets.

un intrus s'est glissé dans cette image, sauras-tu le retrouver? (pfff mouhahaha trop facile)


Il faut que tu le sache, je suis extrêmement complexée...Pas seulement le petit "han, pfff, je ressemble à rien ce matin" des jours post-cuites ou tu te reveilles le visage bouffi, les yeux inexistants et les cheveux en vrac, non, là je te parle du complexe pathologique qui fait que toujurs, TOUJOURS, tu te sentiras forcé d'en faire plus que la fille en face de toi par ce que toi, t'as pas la gueule de l'emploi.
Partant de là, j'avais deux choix : me balader en cagoule et burqa, quitte à crever de chaud l'été et me désinteresser à tout jamais de la mode, ou prendre le contre-pied et décider de m'en foutre.
Grande gueule que je suis, j'ai décidé de n'en avoir rien à carrer, et par la même occasion de me foutre des diktats qui m'imposent une beauté standardisée. Je me suis affranchie d'une bonne part des codes de l'esthétique pour simplement jouer, m'amuser, expérimenter, histoire de faire oublier un peu la gueule que j'ai.
Du coup, me teindre les cheveux façon forêt enchantée, c'était un peu une façon d'attirer l'attention sur autre chose, et les mettre en avant ça me permettait de planquer ce que je suis sous un étendard verdoyant que personne, vraiment personne ne peut rater. Et on à commencé à me regarder la raie sur le crâne plutôt que d'essayer d'apercevoir celle qui se cachait sous mon jean (oui, cette pirouette syntaxique est d'un glamour sans nom).

Donc, les cheveux façon rainbow, c'est assez gratifiant par ce que très vite, les compliments pleuvent, on se sent stylée en permanence et on n'à plus besoin d'accessoires, de maquillages ou de fringues coules pour imposer au monde sa singularité. On la porte sur soi en permanence, tout simplement.

Mais manque de bol, c'est pas toujours génial non plus...

Quand tu as des cheveux en technicolor, t'es tricarde sur le marché de l'emploi. Cherche pas, si tu vis en province, tu auras beau être bien coiffée, présentable, avoir de la classe et un language châtié, tu seras jamais celle qu'on embauche par ce que tes cheveux font flipper...


Tu vas devenir la cible préférée des racailles et autres couillons desoeuvrés, qui ne vont jamais rien trouver d'intéressant à te dire mais trouverons toujours moyen de te faire remarquer que éh, madmoiselle, vazy t'as les chveux verts!
...Ouais, merci, je sais.

T'as aussi interêt à ne pas transpirer...Si comme moi tu sues du front en plein cagnard, vaut mieux que tu te coiffe les cheveux en arrière sous peine de te retrouver avec tes mèches imprimées en travers de la face...Et si le bleu, c'est effectivement très joli sur les cheveux, l'avoir en mode terne sur le front et les oreilles ça fait vachement plus maladie de peau que fille sexy-canon.

Et puis, y'aura ton entourage...Tes parents, plus précisément, qui vont avoir du mal à digérer que tu ai sciemment choisi de te colorer façon légume ou ciel d'été. Déjà adolescente, j'avais droit aux parents qui me coupaient les dreadlocks, qui jetaient à la poubelle mes baggys customisées au poscas et qui râlaient chaque fois que je m'accrochais des chaînes dans les cheveux.
Passe encore, j'avais 15 ans et leur infliger tout ça dès le petit déjeuner c'était peut-être un peu trop pour eux. Mais quand 10 ans plus tard, ma mère tente de me faire gober que pour faire des photos d'identité mes cheveux colorés ne sont pas autorisés, et que malheur, rage, désespoir on ne pourra pas refaire ma carte d'identité tant que je me traînerais des tifs de dessin animé, je me dis qu'il y à quand même de l'abus et qu'elle doit vraiment me vouloir brune...

Bon, à côté de ça, il y à tout les compliments, les gens qui m'arrêtent dans la rue pour me demander comment j'ai fait, ou j'ai acheté ma coloration, ou juste pour me signaler que c'est joli. Il y à ceux qui trouvent que ça me va bien, ceux qui me disent qu'étrangement, ça fait naturel, et cette vendeuse Séphora tellement sympa qui me tient la jambe à chaque fois pendant 2 heures et me parle de mes tifs, et me fait ressortir de son magasin regonflée à bloc. Ya mon copain, qui m'aime quoi que je fasse et trouve toujours ça joli, et tout ceux qui restent bouche bée quand je verdoie au soleil...Il y à le maquillage qui peut être minimum, ou kitsh, ou naze, mais qui sera toujours sauvé par mes cheveux, et les fringues les plus pourries ou les plus ternes qui prennent soudain un nouvel air.

La vie en technicolor, c'est vachement bien, ça vaut le coup, mais faut être prévenue qu'on se farcira pas que de la gentillesse, et que c'est pas par ce qu'on à la tête comme un arc en ciel que le monde est soudain devenu Bisounoursland.


18 commentaires:

  1. C'est vrai que les cheveux ça te changent une vie. J'avais du coupé mes cheveux tout pourris pour els avoir tout court. Et c'est comme si j'avais perdu un bon poids. Les gens me trouvent plus rock n'roll, plus moderne, plus jeune,...et plus mince. Dingue !

    RépondreSupprimer
  2. 3615MAVIE ON : Dès mon entrée à la fac, j'ai pas mal joué avec mes couleurs, et puis j'habitais une ville dans le sud de la France, Nimes. D'abord j'ai eu les cheveux rouges flambant, c'était trop bien ! J'avais passé un entretient d'embauche étant encore blonde et je me souviens encore de ma panique quand Quick m'a rappelé pour me dire que j'étais prise : "- Mais heu.. j'ai les cheveux rouges... :/ -Rouge, rouge ? - Ah ouais carrément rouge rouge !" Là pour le coup c'était super bien passé, ça ne leur a pas posé de soucis.
    Par contre, quand 1 ans après j'ai eu les cheveux bleu ciel (j'adulais cette couleur !!), je postule en job d'été chez Mezzo Di Pasta, une enseigne toute nouvelle sur Nimes et pleine d'étudiants où j'allais pas mal. J'avais un bon cv, le courant passait bien avec l'équipe, on me prend mon cv en m'assurant qu'il n'y aura aucun soucis. Sauf que... le temps passe et rien. J'ai finit par savoir, à demi-mots, que si j'avais pas été prise c'était parce que mes cheveux plaisent pas à la patronne, elle trouvait ça borderline -_-
    3615MAVIE OFF

    Mais tes cheveux sont trop beaux comme ça, tu as raison de les garder et de faire ce que tu veux ! =D

    RépondreSupprimer
  3. Les gens sont cons. Juger quelqu'un sur un truc comme la couleur de cheveux c'est quand même grave, surtout en 2011.
    J'aime beaucoup ce que tu fais, et tu es choupette tout plein quoi que tu en penses toi même, donc continue dans tes délires s'ils te plaisent à toi, les autres on s'en fiche :)

    RépondreSupprimer
  4. HAN, le bleu que je me réservais pour dans 3 ans! (ouais, mon parcours capillaire est dessiné dans les étoiles) ><'
    Pour citer Criquette du Coeur a ses Raisons: "vous êtes un miiiiiiinstre!"

    Ah, parce que toi, on te sort quand même que ça fait naturel? Bon ben, j'te tire mon chapeau o_O

    Perso, mes parents ne se sont pas montré réticents du tout, même si pour le rouge, y a eu des yeux au ciel, mais je pense que ça y est, j'ai atteint la limite. Refus catégorique pour une autre couleur (rose? Bleu? Peux pas?) mais je pense qu'à force de "ben, si j'ai fait rouge, je peux bien faire arc-en-ciel à pois vert-de-gris, nan?", ça finira par couler. Moi manipulatrice.

    Et dis-moi que ta mère t'a compté conneries et que ça passe, pour la carte d'identité, steuplé.

    RépondreSupprimer
  5. moi aussi au collège, lycée et même maintenant je me trouve moche surtout de profil. Bon à 30 ans, un enfant et dans un village de 2000h, avec un mari qui travaille dans la seule boucherie du village, niveau cheveux je fais normal, par contre j'ai attaqué dès mes 18 ans les tatouages pour ne pas faire comme les autres (d'ailleurs la "mode" du tatouage ça me gonfle, les miens ça fait 12 ans que je les ai et à l'époque c'était encore connoté borderline quand même). Maintenant j'en ai une belle collection, tous en couleur et je ne passe pas inaperçu à la piscine et je m'en fous, c'est ma façon d'être différente et pas dans le moule ! A bas les préjugés !!!

    RépondreSupprimer
  6. La vie en paillettes aussi est difficile parfois, mais j'm'en fous, je me sens forte et belle quand je brille !
    Vivent les couleurs, les paillettes et mort aux cons !

    RépondreSupprimer
  7. @Odile Sacoche : raaaah ça fait plusieurs fois que je lis des trucs sur tes cheveux, j'ai TELLEMENT envie de les voir (une photo qui traînerait sur ton blog?)..J'adore les cheveux courts, je trouve ça à la fois classe, roc et original...

    @La journaliste: Raaah dis toi j'ai relu 10 fois ce billet, j'avais peur de donner dans le larmoyant!

    @Miroir Oh mon Miroir : ptain dans le Quick ou j'ai bossé c'était des putains de nazis niveau cheveux et maquillage! (et bleu ciel ça devait effectivement être trop coule!)

    @Mimine : raaah t'es adorable! Mais oui, j'avoue, ya un moment ou certains devraient se dire que merde, ce sont juste DES CHEVEUX quoi! Pas un étendard qui crie je vais violer ton chien et manger ta chaîne hi-fi!

    @Decay : haha oui, ça revient assez souvent comme reflexion "pourtant c'est vert, mais vous le portez avec naturel" (et BIM)
    Hahah mais ouais, tu les auras à l'usure!

    @titine04 : j'avoue les tatouages aussi (surtout les grosses pièces) c'est toujours assez vite jugé/connoté, même si ça se démocratise pas mal...En plus en couleurs, c'est trop la vie!

    @LilyMinette : Ouiiiiiii tout est mieux avec des paillettes!

    RépondreSupprimer
  8. Perso j'adore!!! Après je comprends que ça ne soit pas évident pour trouver un boulot... J'ai les miens qui sont passés par presque toutes les couleurs: Blonde, brune, rouge, rousse, rose, bleu, bleu nuit, châtain, noir! Mais j'adorais, pas être différente non, mais ça faisait comme un rempart contre le reste du monde. J'adorais quand le bus était blindé d'être toute seule à ma place, ça c'était top ;) XD

    RépondreSupprimer
  9. J'ai beaucoup aimé lire cet article ! Je me suis pas mal retrouvé dans les commentaires des gens primaires de ce genre là "Wesh rouge tes cheveux" "Non non ils sont verts". Mais bon, à la limite c'est marrant. Ce que je supporte de moins en moins, ce sont les bonnes femmes bien pensantes (étrangement j'ai surtout eu ce problème avec des femmes)qui trouvent ça pas correct, trop flashy "et puis c'est dommage de colorer ses cheveux quand ils sont si beaux au naturel" ou alors, que si tu les colores comme ça, c'est que tu fais une crise, t'es mal dans ta peau, après tout, à 20 ans, c'est normal, c'est la jeunesse, tu fais forcément n'importe quoi, mais plus tard, tu seras comme tout le monde, rangé.

    Ca, j'y ai eu droit souvent,mais après tout, qu'importe ? Il y aura toujours des gens pour trouver qu'avoir les cheveux rouge, bleus, vert, violets, c'est anormal et dénote un problème psychologique.

    Le pire, c'est qu'en fait, y'en a pleins qui voudraient faire pareil, mais ils osent pas à qu'ose du "qu'en dira-t-on".

    Bref, article très juste, et puis nous tous, au moins, on voit la vie en couleur !

    RépondreSupprimer
  10. Je suis HYPER fan non seulement de ton blog mais aussi de la couleur de tes cheveux !
    Et OUI ça te va super bien et NON c'est pas obligatoire d'être brune-blonde ou rousse pour faire des photos d'identité !! De toute façon ils les mettent en N&B sur la carte d'identité finale....

    Un gros MERCI d'être toi et de t'afficher telle que tu es !

    RépondreSupprimer
  11. Je n'étais pas parti dans le but de t'écrire un pavé. Déjà parce que tu dois avoir autre chose à faire, à lire. Ensuite parce que je suis du genre feignant dans l'âme. Sauf que ton billet m'a fait réagir, vibrer. Non pas que je me reconnaisse en toi, parce que j'ai la même couleur chocolat qu'à la naissance, un vrai Kinder. Mais parce que je te trouve injuste. Injuste avec toi-même parce que tu es une fille magnifique. Et faire de ta couleur de cheveux un appât pour détourner le regard des autres, c'est nul. Parce que tu es belle. Jolie. Tu as un regard qui tue, tu as un visage rond, rayonnant, rieur. Parce que tu es douée, que tes lignes me font rire, que tes make-up m'éblouissent. Parce que le peu qu'on ait pu voir de ton corps, c'est une belle femme qu'on a pu voir. Tu as des cuisses, des fesses et des hanches ? Oui, tu n'es pas encore une coccinelle dépourvue de ces attributs à hautes valeurs qualitatives. Tu as des formes, et elles te le rendent bien.

    Bon, ok, séchons nos larme, et que nos cœurs soient vaillants, tu n'as pas fait ce billet pour te plaindre. Mais la vision que tu as de toi, toi qui est si exceptionnelles, me rend triste. J'ai lu certains réactions au fil de tes posts, et tu ne vois pas les gens qui te disent que tu es belle ? Bref, la vie en couleur, c'est cool et ça te va à merveille. Tu es magnifique parce que tu es toi. Et je pense que les gens te suivent parce que tu restes fidèle à cet idéal du poney verni. Ne doute plus de ton charme. Parce que tu es une sacrée bombe ! (message sponsorisé par China-airline)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon alors, déjà merci. Parce que le fait de vouloir attirer l'attention sur autre chose que ce qui se trouve sous la tignasse, je connais, étant moi-même total complexée depuis 33 ans (et demi). Je n'ai jamais osé faire plus trash que du orange ou du roux-rouge (je suis châtain clair à la base), mais j'ai fantasmé depuis l'adolescence sur des cheveux noirs avec des mèches de toutes les couleurs (il y avait une fille dans une série qui était coiffée comme ça, mais elle était asiatique et je me suis toujours dit que ça lui allait bien parce qu'elle est asiatique et moi paaaaas !) Bref.
      Je kiffe grave tes cheveux petits poneys et je te dis bravo avec mes deux mains d'assumer.
      Moi j'ose pas, je suis mère de famille et enseignante, donc relativement passe-partout à l'extérieur, mais à l'intérieur, je suis tatouée de la tête aux pieds avec des cheveux noirs et des mèches de toutes les couleurs.
      A bientôt

      Supprimer
  12. Eblouie par la couleur de ta personnalité. Lilie Loup 42 ans qui rajeunit rien qu à te lire

    RépondreSupprimer
  13. Menace-les de te tatouer, tu verras comment tes parents seront vite guérir :p

    RépondreSupprimer
  14. Je sais que tu ne blogues plus et que ce commentaire ne sera peut-être jamais lu. Peu importe, je le poste quand même.
    Je prévois de très bientôt réaliser un fantasme que je me traîne depuis 10 ans : colorer mes cheveux d'une couleur inhabituelle. Je les ai toujours rêvé bleus avec des reflets verts, ou verts avec des reflets bleus. Pour l'instant, mon choix s'est porté sur la couleur "alpine green" de La Riché Directions.
    Quand je lis tes raisons d'avoir choisi d'assumer des cheveux arc-en-ciel, je me reconnais dedans à 200%. J'ai depuis mon adolescence et jusqu'aujourd'hui (j'ai 25 ans, pas toutes mes dents, mais déjà deux enfants) toujours fait des choix vestimentaires disons... contestés par les normes, les gens, la famille. Des fringues gothiques de mon adolescence à mon actuelle coupe "half hawk" rouge. Si j'en avais les moyens, je serais déjà en train de me recouvrir de tatouages.
    Est-ce que j'accepte d'avoir un trouble de la personnalité ? Oui. Est-ce que j'ai envie de rentrer dans le moule ? Non.
    Moi aussi, j'ai envie de détourner le regard des gens de la personne que je suis (telle que je me perçois) et l'orienter vers ma crinière ou mes fringues. Je me sens mieux comme ça. Je suis recouverte. Je me sens en sécurité. Mes complexes ne sont plus ainsi discutés qu'entre moi et moi.
    Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer
  15. Did you know that you can make cash by locking selected sections of your blog or website?
    Simply open an account with AdWorkMedia and implement their content locking tool.

    RépondreSupprimer