18 mars 2013

Dans les backstages du defilé Paul&Joe, rencontre avec Max Delorme

C'est pas grand chose d'être blogueuse. On joue avec des vernis, on patouille dans le pigment, on respire un peu trop de poudre (de poudre matifiante, qu'est ce que tu vas t'imaginer), et une fois qu'on s'est bien amusé on vous vomit un billet.
Et pour autant, ça a beau n'être pas grand chose, parfois ça nous donne accès à des événements qu'on n'aurait jamais imaginé, ça nous ouvre en grand des portes qui, sans le blog, seraient resté fermées.

C'est comme ça que je me suis retrouvée dans les backstages du défilé Paul&Joe, puis en front row, et que j'ai rencontré Max Delorme dans un café du Trocadéro.

*Interlude de l'échec : Bon. Avec mon incroyable sens de l'organisation, j'ai oublié d'embarquer mon Reflex au défilé...Du coup, je me suis dit tant pis, je ferais mes photos au Black Berry, et j'ai réalisé que la qualité était complétement pourrie. Alors j'ai répété "tant pis", je me suis dit que je ferais une mosaïque avec des photos en tout petit, on verrait moins à quel point j'ai merdé. Sauf qu'impossible de les passer de mon téléphone au PC. Résultat, je suis un putain d'échec logistique, et cet article sera illustré uniquement grâce à des photos prises par Trendymood, qu'elle à très gentiment accepté de me prêter - je t'invite à aller voir la totalité des clichés dans son billet.*



 photo par Trendymood

Les backstages d'un défilé, c'est un autre monde. Ya des enfants ultra-lookés, des filles tellement belles qu'elles viennent d'un monde parallèle, des vêtements sur des dizaines de portants. C'est lumineux, effervescent, ça sent le stress et la transpiration, et sous les flashs tout à l'air plus brillant. Alors d'abord tu suffoques, tu ne sais pas ou regarder, et puis tu repère deux trois éclats dans la foule,  un pantalon doré, une mannequin qui te fait des blagues en anglais, une concentration au delà de la normale de cheveux colorés, et quand tu tombe sur le stand de makeup, c'est bon, tu es émerveillée.





 photo par Trendymood

Là, il y a Max Delorme et son équipe qui finissent de maquiller quelques mannequins, la plupart sont déjà en file indienne derrière un rideau, je ne saurais pas te dire pourquoi. Les quelques retardataires sont sur des sièges et l'armée s'agite autour d'elles, elles regardent droit devant, sourient vaguement. Yumi le mannequin manquant arrive en courant, tout le monde crie "Yumi, Yumi", Yumi court mais n'est pas essouflée, ses longs cheveux volent autour d'elle, elle n'a même pas l'air affolée. Elles viennent d'un monde parallèle, je vous disais.
Max Delorme s'interrompt pour m'offrir un verre d'eau, tu parle, je crève de chaud, et je trouve ça fou qu'un maquilleur star, un maquilleur de renom, un mec en plein boulot se préoccupe du bien être des 4 petites blogueuses qui traînent en plein milieu de la pièce.
Je bois mon verre d'eau.
J'ai un peu moins chaud.
Tout autour, on sent la pression, l'excitation, le moindre détail doit être contrôlé. On sent que tout se joue, que le travail va aboutir là, maintenant, bientôt, que tout doit être parfait.  Et comme on est plantées sur le passage, Madame Paul&Joe ne manque pas de nous engueuler. On fuit vers un pilier, elle nous fait "tsk tsk", ça à quelque chose de franchement comique.
Alors depuis notre pilier, on se concentre sur les mannequins qui passent, les habilleuses affalées sur leur siège, deux par portant, attendant que la grande épilepsie du défilé commence. Je regarde les chaussures, je regarde les photographes, j'observe ces grandes filles sublimes qui font la moue comme je respire, et surtout, je regarde leur makeup.


 photo par Trendymood

Pour le maquillage du défilé, Max Delorme à créé un maquillage des yeux fort, très pailleté, dans des tons de vert sombre très prégnant, qu'il vient "trashiser" délicatement sur les extérieurs à l'aide d'un coton-tige imbibé de démaquillant. Les sourcils et les cils sont laissés tel quels, la bouche nue, le teint frais, peu poudré.
J'ai trouvé super intéressant d'intégrer comme ça de nouveaux gestes, d'utiliser le démaquillant comme un élément du makeup à part entière, de faire le choix de ne pas toucher au mascara pour éviter de charger outre mesure le regard, d'utiliser un brumisateur d'eau sur le teint à la fin du maquillage pour le garder le plus naturel possible. J'ai aimé, en fait, ce travail qui joue sur les codes du maquillage, tout en subtilité.


photo par Trendymood
 
L'autre chose qui m'a franchement marqué, c'est l'utilisation - entre autres - de produits Gemey-Maybelline. Bon, ça m'a marqué certes, mais je m'y attendais, Max Delorme étant sous contrat avec la marque depuis des années. Mais disons qu'on imagine souvent des marques de luxe, ou estampillées "pro" sur ce genre d'événements, des marques de niche ou tellement hors de prix qu'on passe deux mois à réflechir avant de s'offrir un mascara. Or Gemey, on le trouve dans le supermarché du coin...et pour autant on à des produits de haute technicité, des produits qu'on retrouve sur les catwalks des défilés. Du coup, ça m'a donné envie d'aller faire un tour chez Auchan pour voir ça de plus près.

Le défilé en lui même, je ne t'en parle pas, d'autres le feront mieux que moi. C'était sublime, avec les fringues, les cheveux, la fumée au sol et la musique, le maquillage prenait vie et le coeur battait plus vite. Il y avait des imprimés à petits chevaux que j'ai adoré, des blazers marine, de la fourrure et du doré. Ca avait quelque chose de magique.

Et ensuite, une fois tout ça terminé, une fois que tout le monde pouvait se permettre de respirer, nous avons rencontré Max Delorme dans un café. Je vais pas te refaire l'intégrale, par ce que ça fait déjà 50 lignes que je m'étale et que t'as ptêtre envie de respirer toi aussi, mais j'ai été littéralement subjuguée. Evidemment, on à parlé des prochaines tendances maquillages Automne-Hiver (le vert foncé, les paillettes, les lèvres foncées, les blushs roses froids des pommettes jusqu'au tempes pour structurer le visage, poupée fatale et carrément glaciale).Evidemment, on à parlé de la prochaine collection Gemey (qui promet, au vu des produits qu'il a evoqué). Evidemment, Max nous a raconté son parcours et sa façon d'appréhender son métier. A ce stade, j'étais fascinée.
J'ai aimé la façon dont il nous parlait de tout, de rien, dont il sautait du makeup au théâtre, en passant par les installations lumineuses de Julio Le Parc et l'art en général, assimilant, s'inspirant, intériorisant, pour ressortir ces influences diverses dans ses makeups. J'ai aimé sa simplicité, j'ai aimé son discours sur la beauté, ses codes, sur l'interêt de l'imperfection et la faculté qu'avait aujourd'hui l'industrie du makeup de toujours vouloir gommer le défaut, plutôt que de l'accepter.
C'était bien, et en plus les macarons étaient bons.
Surtout le caramel beurre salé.

Alors merci à Anne Claire et à Gemey pour m'avoir permis de vivre cette soirée, merci à Max Delorme pour sa gentillesse et sa disponibilité, et merci à TrendyMood pour les photos qu'elle m'a permis d'utiliser!






17 commentaires:

  1. Ca me rappelle la fois où j'ai pu assister au défilé d'Andrew GN, une grosse première pour moi. Bon, c'était pas grace à mon blog mais tu te sens comme un enfant ! C'est magique !

    RépondreSupprimer
  2. J'espère que c'était des macarons Pierre Hermé hé hé!

    C'est cool, tu as l'air d'être très heureuse. C'est vrai que ça doit être sympa de voir un maquilleur pro bosser, surtout dans l'urgence. Au niveau de la gestuelle, ça doit être impressionnant. Et comme tu dis, il y a une façon d'utiliser le make-up chez les pros qui est vraiment chouette avec le détournement de certains trucs ou tout simplement ne pas respecter certaines règles (j'avais vu ça avec un ral rose pétard posé version flou - j'ai essayé sur moi mais c'était beaucoup moins beau). Cependant, je trouve que tu te rapproches de ce genre de travail. Je pense notamment à une photo de toi où tu avais posé des faux-cils uniquement en bas de l’œil. J'avais trouvé ça canon.

    RépondreSupprimer
  3. Très sympa, cet article !

    mais j'ai une question bête : pourquoi on n'utilise pas le make-up de chez Paul&Joe pour un défilé Paul&Joe ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha je me suis posé exactement la même question, en fait c'est tout simplement par ce que la gamme de maquillage Paul&Joe n'est pas super develloppée, du coup ça limiterait vachement les possibilités!

      Supprimer
  4. Je me pose la même question que Gweny ^^ Sinon, superbe article, c'est chouette on se sentait quasiment à tes cotés :)

    RépondreSupprimer
  5. Putain ça me fais rêver.

    RépondreSupprimer
  6. Quelle chance... ça laisser rêveuse

    http://misskikaw.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  7. Oh, petite chanceuse ! Article très sympathique en tout cas, c'est toujours intéressant de voir l'envers du décor :)

    RépondreSupprimer
  8. C'a dû être un moment énorme. Je suis vraiment heureuse pour toi. On te sent soulevée par l'enthousiasme. C'est juste... géant.

    RépondreSupprimer
  9. les ombres à paupières de la dernière photo sont vraiment jolies :)
    au passage, on lance un concours sur le blog twogirlsinnantes.overblog.com
    des bijoux Les Capricieuses à gagner :)
    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  10. Une très bonne initiative que ton billet. J'aime beaucoup la marque Paul&Joe et plus précisément son segment Sister, mais j'adhère totalement au fait que Max Delorme utilises des produits dit de grandes surfaces pour créer des makeups exceptionnel et d'ailleurs, ce serait super sympa de réaliser un makeup qu'avec des produits de supermarché tu ne trouves pas ?

    RépondreSupprimer
  11. Excellent article !

    RépondreSupprimer
  12. Ça devait être une super rencontre et un très beau moment.
    Par contre, sur ta dernière photo ce ne sont pas des fards Maybelline mais des fards Mac.
    Il y a Smutty green (la mineralize verte), Cinderfella (la noire) et le blush c'est tenderling il me semble.
    Si seulement Gemey pouvait en sortir des identiques ce serait le rêve non? *-*
    Mais pour l'instant ce ne sont que des fards Mac et le maquillage a été il me semble effectué avec ces fards là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, merde alors, merci de me l'avoir fait remarquer! J'ai rectifié! Bon au moins, y'avait des fdt Gemey sur le plan de travail ^^'

      Supprimer
  13. Déjà merci pour ton article passionnant.

    J'aime beaucoup ses photos. Tu as une chance incroyable d'avoir etais invité ^^

    RépondreSupprimer
  14. super interesting post really! Love from italy
    XOXO May

    RépondreSupprimer