29 octobre 2012

Makeup artistique, mon fonctionnement.

Ca faisait un bon moment que j'avais cette idée de billet en tête, et disons que de récents événements m'ont convaincus de vous en parler (bon, événement est un bien grand mot, je sais, mais à l'heure ou j'écris il est tard et j'ai pas le dictionnaire des synonymes intégré).
J'ai pas vocation à t'apprendre quoi que ce soit, c'est juste histoire de te raconter comment ça fonctionne dans mon esprit -vaguement- torturé.

Donc voilà, si tu suis ce blog t'as forcément compris que ma grande passion, 12 levels au dessus des revues produits ou des swatchs de fards à paupières, c'est le makeup. Et pas n'importe lequel, non, moi j'aime surtout celui qui te prend toute la face, dégouline sur le torse, celui qui te donne l'air d'une autre personne vaguement étrange, d'un truc qui n'existe pas, qui fait peur au voisin et qui me fait parfois peur à moi. Ou tu te retrouves avec 43 produits étalés sur ta commode, des taches sur les mains, et un bordel innommable à la fin. Bref, le makeup artistique, c'est ce que je préfère, et si j'avais des journées de 30h devant moi/une peau de warrior/un réservoir d'idées illimité je ne ferais plus que ça.

Tu me diras, j'ai pas de taff, alors au fond c'est pas comme si j'avais grand chose d'autre à foutre de mes journées....Oui, MAIS: le truc important avant de commencer, c'est de prévoir QUAND tu vas te lancer. Faut compter un petit quart d'heure d'installation, 2 bonnes heures de réalisation, 30 minutes de photos. Soit quasiment 3 heures bloquée devant ta coiffeuse. A la fin de ces 3 plombes, faut encore qu'il te reste de la lumière, par ce que passer une demi-éternité sur un makeup pour ne pas en sortir une seule photo potable et se retrouver avec des visuels daubés et sous exposés, c'est rageant. Du coup, faut pouvoir s'y mettre aux alentours de 14 heures, sinon t'es baisée.
Bon à savoir aussi, si tu veux pas te décaper la peau, vaut mieux te cantonner à un seul démaquillage par jour. Donc à 17h quand t'as fini tout ça, tu démaquille, tu crèmes, tu fais ta routine du soir au milieu de l'après-midi, et tu-ne-te-remaquille-pas. En gros, si après tu dois faire des courses ou sortir le chien c'est coule, mais si t'es censé faire un restau en amoureux ou une soirée bière-concert avec tes potes c'est de suite moins sympa. Donc, tu prévois d'être innocuppée.
Et la, des combo après-midi+soirées totalement free, c'est déjà plus compliqué à trouver.


Après, il faut le thème. Ca, c'est pas très compliqué, ça vient comme ça, ça clashe dans ta tête comme si t'avais secoué une bouteille de Coca-Cola. Mais version cerébrale. Fais pas genre, je sais très bien que tu vois. Le thème, parfois il arrive je ne sais ni comment ni pourquoi (genre, la licorne), parfois c'est une photo que j'ai vu et qui m'à marquée (comme les Half Drags, par exemple), d'autres fois ce sont juste des grands classiques du makeup que j'ai envie de réinterpréter ( la sirène, entre autres).

ce chat vient de trouver son thème. Il est très content

celui là, par contre, cherche encore.

Une fois le thème choisi, c'est l'heure de faire ton petit benchmarking personnel. Généralement, tu dis merci à Google image et Tumblr sur ce coup. Tu files aussi regarder ce qui se passe sur Makeupbee, et tout ce que tu kiffes tu te le mets dans un petit dossier (y paraitrait qu'il y a Pinterest pour ça, mais j'y peux rien, je ne m'y fais pas).
L'idée, tu t'en doute bien, c'est pas de copier. C'est juste de récupérer ici et là des idées que tu trouves plaisantes, intéressantes, et que tu as envie de réexploiter. Genre, pour ma sirène, j'ai aimé l'idée de sourcils en volume de Petrilude, j'ai aimé les perles autour de l'oeil d'un défilé Chanel, j'ai adoré les effets écailles de je ne sais plus qui (mais j'ai été infoutue de les réaliser - opération abandonnée).
En fait, le makeup artistique c'est comme un bon transit : tu bouffe pleins d'images, tu digères tout ça, et tu finis par faire...bah oui...ton propre caca. Un nouveau produit bien à toi, et qui n'à plus grand chose à voir avec ce que tu as ingéré, qui n'à ni le même goût, ni la même odeur, ni la même allure.
(je suis sexy de la métaphore, je sais)




Après, quand tu as bien bouffé et intériorisé tout ça, tu passes au croquis. Ca prend 5 minutes même pas, c'est vraiment histoire de poser les bases et de ne rien oublier (non par ce qu'en 2 heures de temps si tu gardes tout dans la tête ya des choses que tu vas zapper). Donc là, c'est au choix, moi ça ressemble à des gribouillis annotés par ce que j'ai toujours la flemme de prendre des fards ou des crayons pour les colorer. Du coup, je note "bleu", "jaune", "pêche doré". On s'en fout que ce soit laid ou pas très explicite, l'important c'est que ça fasse office de pense bête pendant que tu te maquilleras. Et puis, ça permet d'organiser un peu ses idées, de faire qqch d'harmonieux, de ne pas trop surcharger.
Evidemment, rien n'est figé, si en réalisant le maquillage je me rends compte que finalement la forme de la bouche ou la couleur du blush ne va pas fonctionner, je ne m'embête pas et je modifie ça.


Ensuite, on passe à la phase de préparation. Donc ça inclut la fabrication des accessoires (genre les sourcils de la sirène), parfois des test coiffures quand je ne suis pas bien sûre de l'effet que je veux donner. Pour la licorne par exemple, la veille j'ai passé un bon quart d'heure à me tripoter la tête pour rendre un effet crinière. C'est vraiment une phase de débrouille, de récup et d'atelier niveau CP. Par ce que faut pas déconner, il est très rare que j'achète des choses pour faire un maquillage. Jusqu'ici, à part les étoiles de mer qui m'ont obsédée des semaines entière, j'ai presque toujours fait avec ce que j'avais sous la main...Donc bon, parfois tu te retrouve complétement dubitative, avec des morceaux de carton en main, et tu te dis que mon-dieu-mais-c'est-pas-possible-ça-ne-rendra-jamais-rien.
Sauf que si, en fait, ya des fois ou ça rend bien.


Généralement, ça va assez vite, toute façon une fois que j'ai passé la phase croquis je suis lancée et j'aime que ça aille vite...Par ce que je suis une grosse impatiente et que je veux voir là-maintenant ce que ça va donner. Du coup, la préparation des accessoires dépasse rarement les 48heures.
Alors j'attends une journée de rien, avec si possible un peu de soleil, je mets l'appareil photo à charger, et je m'installe. Je range complétement ma coiffeuse (enfin, ça c'est ce que je veux te faire croire, en fait je me contente de tout pousser-tasser sur un côté), je sors tout ce que je pense utiliser, même si au final je ne me sers jamais de la totalité. Disons que je préfère avoir tout sous la main histoire de pas me retrouver 20 minutes plus tard de l'eye liner plein les yeux, en train de chialer des larmes noires sur mon contouring, à moitié borgne en train de chercher partout un coton tige. Donc, tout sous la main ou à proximité.

Et puis à ce moment là, ya plus qu'à mettre une playlist sympa, s'emparer de ses pinceaux, et se lancer.
Au bout d'une demi heur, ya forcément ton chien (ou ton chat, ça marche aussi) qui va venir chouiner à tes pieds et grimpera sur tes genoux. Tu le maudiras en silence de te faire bouger.
Puis bon, au bout d'un moment, le makeup est terminé.

C'est là qu'il va falloir envoyer niveau à-côtés. Je parle de coiffure, de perruques, de bijoux, de tout ce qui va ajouter de la personnalité à tes photos et donner une vraie identité au makeup que tu auras fait. Ca parait con, mais c'est vraiment un truc à ne pas sous-estimer (genre, ma licorne sans crinière n'aurait même pas eu l'air d'un petit poney, ma sirène sans étoiles de mer aurait juste eu l'air d'une vieille folle décomposée...)
Et finalement, l'heure des photos...J'ai pas l'incroyable chance d'avoir un photographe attitré, et quand c'est la Chine qui s'y colle ça prend 10 minutes avant qu'il se mette à râler, toutes les photos sont floues et les cadrages sont foirés...heureusement, ya assez d'autres choses dans lesquelles il est doué pour compenser (il lit mon blog j'te rappelle, je suis OBLIGEE de le complimenter - coucou amour).
Du coup, je table sur le combo appareil dans la main+bras tendu au max pour réussir  à me cadrer. Je prends en moyenne une quarantaine de photos (oui oui, pour seulement 3 ou 4 de publiées), et j'ai un truc à te conseiller : passes les photos sur ton pc avant de courir te démaquiller. Non par ce que si elles sont toutes floues, ou que la lumière est un peu foireuse, ou que tu as une sale gueule, tu le verras seulement une fois sur grand écran. Et si tu t'es déjà demaquillée, tu ne pourras pas les refaire et tu auras passé l'après-midi sur un maquillage super, mais que tu n'auras pas été foutue d'immortaliser correctement. Crois moi, ça fout les nerfs.

A ce stade, il ne reste plus qu'à retoucher les photos pour faire ressortir lumières et contrastes, les redimensionner, et écrire les nombreuses conneries qui composeront le billet...


24 commentaires:

  1. J'aurai pu écrire ce billet. Mais VRAIMENT ! Sauf l'étape croquis, où tout ce passe dans ma tête et je vois au feeling ce que je veux faire, ce qu'il manque,..
    Vive le maquillage !!!!!!! Youhouuuu !

    RépondreSupprimer
  2. Très chouette de nous avoir montré les étapes et les inspirations. On se rend un peu mieux compte du travail qu'il y a derrière. BRAVO!!

    RépondreSupprimer
  3. Super article comme toujours, je trouve ça génial de voir un peu ce qu'il se passe derrière un blog :)

    RépondreSupprimer
  4. Superbe Billet! Pourquoi ne te lances-tu pas pour de vrai dans le make-up FX! ;)

    Je sais pas si tu connais l'émission Face-off, mais à chaque fois que je regarde un de tes make-up artistique, je pense à l'émission! :)

    RépondreSupprimer
  5. Très sympa ton article ... et surtout ton style d'écriture, toujours fluide et on se sent happé par tes mots, on "écoute" ton blog !! D'ailleurs, c'est étonnant que tu n'aies pas de boulot, je te dis, attends de tomber sur l'opportunité qui va venir à toi crack un jour, parce que du talent sur autant de points sans que ça paie professionnellement moi je n'y crois pas!
    Je ne sais pas si ce qui m'impressionne le plus, c'est tes maquillages sensationnels ou ton style... mais en tous cas, tu es le genre de blog dont on ne survole pas les pavés, et c'est assez cool je trouve! magique!

    RépondreSupprimer
  6. C'est super chouette ce billet :) Hyper intéressant :) et dis donc la préparation est digne d'une professionnelle, hyper complète et réfléchie :) merci de nous faire partager ça et bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  7. Ca fait plaisir de lire tout ca !! Merci de tes eclaircissements ^^ Je ne fais pas dans le MUA mais lorsque j'ai fais un super make up et que j'ai envie de le publier je me heurte aux photos ultra moches... mes deux appareils photos sont BARNAC (dixit bon a rien nul a ch***) et j'abandonne... je cherche desesperement un billet/topic sur comment faire de jolies photos avec un appareil correct.... sans avoir a ruiner ton budget beauté ou d'attendre le décès d'un ascendant en héritage ^^

    merci encore <3

    RépondreSupprimer
  8. La pullip Shinku *_____*

    RépondreSupprimer
  9. Très sympa ce making-of avec les inspirations et ton résultat. Jamais essayé le MU artistique, mais pour le nailart je fais aussi des croquis. ^^

    RépondreSupprimer
  10. Bon et bien oui, ce blog est mega-giga intéressant make-up'ment :)
    Et même que je te follow parce qu'il se peut bien qu'en photo tes conseils me soient particulièrement précieux.
    merciiiii de partager cela avec d'autres

    RépondreSupprimer
  11. Merciiii ! Voila ce qu'il me manquais : une méthodologie !
    Parce que moi je suis plutot du genre à partir au quart de tour et puis au milieu du makeup trouvé ca horrible, tout enlevé et boudé.
    Comme je suis en vacances je vais essayer de reflechir à un thème :D

    RépondreSupprimer
  12. Sacré boulot quand même le MUA! Applaudissements!

    RépondreSupprimer
  13. Ben mince... Le croquis et tout ? je me doutais que c'était du boulot, mais tu fais ça encore plus sérieusement que je le pensais ! Moi c'est improvisation - photos à l'arrache (et souvent ratées parce que je ne suis pas très douée, mon appareil est vieux et pour couronner le tout il y a une lumière atroce chez moi) - abandon jusqu'au prochain week-end... XD

    RépondreSupprimer
  14. Wouah! Merci pour ces 'secrets de fabrication'. C'est très intéressant de voir à quel point ça peut être prenant.
    Du coup, je vois bien que moi, par exemple, j'aurais plus jamais le temps de toute ma vie, parce que j'ai ptêt ni l'option chien, ni l'option chat, mais des humains miniatures très exigeants (et chiants). Certains appellent ça des 'enfants'.
    En tout cas, mille fois bravo, parce que je suis toujours super impressionnée du résultat et maintenant que tu nous as donné une idée des coulisses, j'applaudis des deux mains, clap clap clap.
    Bonne continuation dans cette voie.

    RépondreSupprimer
  15. Je me reconnais dans ton article, il y a des jours où je me surprends à faire des croquis d'oeil que j'ai dans la teinte depuis quelques jours ^^

    RépondreSupprimer
  16. Très intéressant de nous décrire ta façon de faire!
    Ce que tu fait est magnifique, tu est une vrai artiste :)

    RépondreSupprimer
  17. Ca fait plaisir que tu nous racotnes cela, ta façon de faire... Et ca donnes envie. Quand j'aurai un tas de make-up, cvazr là, j'ai pas assez, pourquoi pas essayer !

    RépondreSupprimer
  18. Ce billet était vraiment très riche en renseignements. Il fait désormais parti des billets que je met de côté pour m'aider sur mon blog, merci ma belle unicorn.

    RépondreSupprimer
  19. Bon alors quand postules-tu enfin pour le métier qui t'es vraiment destiné ?? Maquilleuse ! Le cinéma, les magazines, les défilés ont besoin de toi !

    RépondreSupprimer
  20. Bon billet ! J'suis sûre que si je savais faire ça, j'adorerais !

    RépondreSupprimer
  21. Do you love Coke or Pepsi?
    SUBMIT YOUR ANSWER and you could get a prepaid VISA gift card!

    RépondreSupprimer